POUET

Rien n’est permanent dans ce monde malfaisant, pas même nos malheurs.
Charlie Chaplin

La hauteur nous attire mais non les degrés qui y mènent ; les yeux fixés sur la lune nous cheminons volontiers dans la plaine.
Johann Wolfgang von Goethe

Le succès est une conséquence et non un but.
Gustave Flaubert

Toute vérité franchit trois étapes

D’abord, elle est ridiculisée.
Ensuite, elle subit une forte opposition.
Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence.
Arthur Schopenhauer

Si un jour tu te sens inutile et déprimé, souviens-toi : un jour tu étais le spermatozoïde le plus rapide de tous.
Coluche

Certains doivent trouver cela difficile… d’avoir fait de l’autorité leur vérité, plutôt que de la vérité leur autorité.
Gerald Massey

Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.
Albert Einstein

La meilleur façon de réaliser ses rêves est de se réveiller.
Paul Valéry

Une société sans excentriques n’évolue pas, elle est condamnée à graviter autour de l’insatisfaction jusqu’à mourir d’ennui.
Jaime Serra Palou

Sometimes on the way to your dream, you get lost and find a better one.
Lisa Hammond

Étrange chose que l’incivisme se plaigne de l’incivilité.
Pierre Charron

Trop souvent nous sous-estimons la puissance d’une caresse, d’un
sourire, d’un mot gentil, d’une oreille attentive, d’un compliment
sincère ou d’un petit acte de soin.
Tous ont pourtant le potentiel de transformer une vie.
Léo Buscaglia

Le souvenir c’est la présence dans l’absence, c’est la parole dans le silence, le retour sans fin d’un bonheur passé, auquel le coeur donne l’immortalité.
Anonyme

Quand tu regardes au fond de l’abysse, l’abysse aussi regarde au fond de toi.
Friedrich Nietzsche

Je déteste les discussions. Elles vous font parfois changer d’avis.
Oscar Wilde

Que risque-t-on à être, totalement, authentiquement, sans limites ni peur des conséquences, alors qu’on perd tout à ne pas être ?
Jean-François Noubel

Quand les hommes considèrent certaines situations comme réelles, elles sont réelles dans leur conséquence.
William Isaac Thomas

Nous réalisons que ce que nous accomplissons n’est qu’une goutte dans l’océan. Mais si cette goutte n’existait pas dans l’océan, elle manquerait.
Mère Teresa

Il existe des individus qui peuvent prendre des distances par rapport à leur propre héritage – c’est cela l’autonomie. C’est soumettre ce qu’on a reçu à un examen lucide, à un examen réfléchi et se dire : cela je le retiens, cela je ne le retiens pas.
Cornelius Castoriadis

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles qu’on a le plus intérêt à savoir.
Proverbe Chinois

Je n’attends rien… je n’espère rien. Je vous aime. Quoi que vous fassiez, je vous le répéterai si souvent, avec tant de force et d’ardeur, que vous finirez bien par le comprendre. Je veux faire pénétrer en vous ma tendresse, vous la verser dans l’âme, mot par mot, heure par heure, jour par jour, de sorte qu’enfin elle vous imprègne comme une liqueur tombée goutte à goutte, qu’elle vous adoucisse, vous amollisse et vous force, plus tard, à me répondre : ( Moi aussi je vous aime ) …
Guy de Maupassant

L’habitude du désespoir est pire que le désespoir lui-même.
Albert Camus

La pensée qu’on avait écartée et qui revient, il faut y prendre garde : elle veut vivre.
Jean Rostand

Toute graine plantée dans le sol de l’esprit prend racine, grandit, et tôt ou tard se transforme en actes porteurs d’occasions et de circonstances.
James Allen

Seul parvient au pouvoir créateur celui qui s’est délivré de la superstition de son impuissance et qui a mis une confiance absolue dans ses forces intérieures.
Karl Otto Schmidt

Je puis remuer les pieds sans courir, mais non pas courir sans remuer les pieds.
Je puis, étant dans l’eau, ne pas nager ; mais si je nage, je ne peux pas ne pas être dans l’eau. Si je subis une injustice, il est nécessaire qu’elle ait été commise ; mais si elle est commise, il n’est pas nécessaire que je la subisse.
Sénèque

Seuls ceux qui prennent le risque d’aller trop loin peuvent découvrir jusqu’où ils peuvent aller.
Thomas Stearns Eliot

Il n’y a pas de personnes méchantes… Il y a seulement des personnes souffrantes qui n’ont pas trouvé d’autres moyens que de blesser les autres pour gérer leur propre souffrance…
Catherine Ikalayos

La sagesse, c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit.
Oscar wilde

Toute volonté de changement comporte donc des risques ; mais la question est de savoir si ces risques ne sont pas moins grands que ceux qui résulteraient du refus du changement.
Pierre Aubenque

Vous avez cru jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Et bien ! vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : là où nul n’obéit, personne ne commande.
Anselme Belleguarrigue

Qui prend son temps n’en manque jamais.
Mikhaïl Boulgakov

Vous devez croire en votre potentiel et votre puissance intérieure avant de pouvoir les mettre en lumière.
Robyn Sharma

On croit aimer des gens. En vérité, on aime des mondes.
Christian Bobin

Être n’est pas remplir un vide, être n’est pas plein.
Alexis Lavis

La vie ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie.
Sénèque

La vision que vous glorifiez dans votre Esprit, l’idéal qui se trouve dans votre Cœur, c’est avec cela que vous construisez votre Vie. Et c’est cela que vous deviendrez.
James Allen

Nos espoirs ne seraient-ils que des prétextes à nos élans ?
Jean Rostand

Rappelez-vous que ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois un merveilleux coup de chance.
Dalai-Lama

De par moi-même, je ne fais rien! »
Ainsi pense celui qui détient la vérité des vérités…
Toujours assuré que : « C’est la comédie des sens
Dans le monde des sens ».
Bagavad Gita (V: 8et 9)

Il voit vraiment, celui qui voit que les œuvres
Font partie de la nature pour l’entraînement de l’Âme,
Et qu’agissant, il n’est pourtant pas celui qui agit.
Bagavad Gita (XIII :29)

Bien que Je sois non-né, immortel, indestructible,
Seigneur de tout ce qui vit ; il n’en est pas moins vrai que,
Par Maya, la magie que J’imprime
Aux formes flottantes de la Nature, la vastitude primordial,
Je viens, Je pars, et Je viens.
Bagavad Gita (IV : 6)

Il est difficile de percer
Ce voile divin de spectacles variés
Qui Me cache ; pourtant ceux qui M’adorent
Le percent et passent de l’autre coté.
Bagavad Gita (VII : 14)

Si ton ennemi te croise et t’insulte c’est un acte d’amour, disait Merlin. L’impulsion aimante venue du cœur de ton ennemi s’est transformée en haine en traversant le filtre de la mémoire. Des expériences passés peuvent dénaturer plus ou moins la manifestation de cet élan mais, ne t’y trompes pas, quelle que soit son expression, sa source demeure toujours l’amour.
Deepak Choppra

« Mon amour, j’ai entendu, Mon amour j’ai répondu. »
Aurait finalement dit le Christ avant de s’envoler pour la plus belle des étoiles : la sienne.
Un homme s’est agenouillé et a balbutié :
 » Ou es-tu parti mon maître que j’aime tant ?
Tu m’enseigne comme personne et tu me quitte comme tout le monde. »
La réponse fut cinglante:
« Va la ou personne ne pourra plus jamais te quitter, et tu auras trouvé le vrai maître car il n’y en a qu’un seul :
C’est toi en toi, le soi en soi.
Le reste n’est qu’illusion, bien utile certes, mais qu’une illusion de plus pour te mener d’une manière ou d’une autre a ton seul vrai Maître : toi !
Un jour tu comprendras que même toi n’es pas le maître. Qu’il n’y en a point, que tout est équilibré dans ce que tu perçois être l’univers.
Seul le rien guide tout.
Seul ta peur d’un univers sans sens, logique ou raison t’obscurcit le tableau général.
Tu en vois une partie, pas encore les contours.
Et quand tu en verras les contours, tu croiras une nouvelle fois en avoir fait le tour, avoir tout vu, su et entendu, mais la musique alors tu entendras et une nouvelle voie s’ouvrira a toi, jaillissant de nul part et t’emmenant toujours plus loin en dedans de toi. »
Stéphane M

La vérité est simple et a la portée de tous. Pourquoi compliquer les choses ? La vérité est aimante et elle est aimable. Elle inclut tout, accepte tout, purifie tout. C’est la non-vérité qui est difficile, qui est source de trouble. La non-vérité désire toujours, attend, exige. Etant fausse , elle est vide, perpétuellement à la recherche d’une confirmation et d’assurance. Elle a peur et elle évite l’examen. Elle s’identifie à n’importe quel support, si faible et transitoire soit-il. Tout ce qu’elle gagne, elle le perd et puis demande encore plus. Par conséquent, ne mettez aucune foi dans le conscient. Rien de ce que vous pouvez voir, sentir ou penser n’est tel. Le péché et même la vertu, le mérite et le démérite ne sont pas ce qu’ils paraissent être. Généralement le mauvais et le bon sont affaire de convention et de coutume, et suivant la manière dont on utilise les mots, on s’en éloigne ou bien on les accueille.
Sri Nisargadatta Maharaj

Il ne se passe rien, personne n’est esclave et par conséquent il n’est pas question de libération. C’est seulement parce qu’on se pense en tant qu’individu qu’on conçoit la servitude et la libération.
En fait «l’éveil» lui-même n’existe pas, la perception de ce fait est elle-même l’éveil. Votre vraie nature est prête, elle est libre, mais vous la cachez, vous imaginez toutes sortes de choses. Ce qui est vraiment nécessaire c’est une compréhension correcte de ma vraie nature, et non toutes ces petites méthodes et techniques. Toutes ces disciplines, ces yogas, ces pratiques sont inutiles, à moins de connaître vraiment l’entité qui en bénéficie. Toutes ces pratiques viennent à travers la conscience de «Je suis» qui, elle-même, n’est qu’une illusion. Tout ce qui se produit à travers cette illusion, le yoga, la Kundalini ou tout autre, est relatif et temporel. Aucun effort n’est requis.
N’essayez pas de supprimer vos désirs,
simplement retenez-vous de vous identifier à eux.
Il n’y a pas à rechercher le «maintenant» ou quoi que ce soit, mais à être éveillé, attentif à sa propre conscience, c’est tout. La conscience doit être consciente de sa faculté de prendre conscience. Rien n’est à faire, aucun acte particulier à accomplir. Parler d’abandon est simplement une manière d’exprimer cela. Vous êtes pure présence consciente, vous l’êtes et vous n’avez pas à vous le répéter avec des mots.
La spiritualité n’existe pas, il n’y a que la vie dans le monde, le jeu des cinq éléments. Vous n’êtes pas plus que du végétal: l’herbe pousse, les êtres humains poussent aussi. Cette compréhension n’est pas une question de temps. Si vous pressentez la vérité, elle est comprise en un instant. Je vous dis seulement que vous êtes Cela, la Suprême Réalité. Il n’y a rien à accomplir. Vous ne pourrez jamais devenir sage, car vous l’êtes déjà. Que voulez-vous donc atteindre dans ce monde, qui est né de votre conscience?
(montrant son briquet)
La flamme continue de brûler tant qu’il y a du gaz. Est-ce qu’on peut parler de libération ou d’éveil pour cette flamme?
Ce corps et cette conscience, qui sont dus aux cinq éléments, peut-on parler de leur libération? L’Un, qui précède l’apparition des éléments «est» dans l’éternité.
Ne faites rien, soyez: la méditation n’est rien d’autre. Toute cette spiritualité a pour seul but de vous faire comprendre votre vraie nature. Il n’y a rien à chercher, c’est le chercheur qui doit être perçu. Voyez le tableau tel qu’il est. Le véritable lâcher-prise est la vision qu’il n’y a rien à lâcher, puisque rien n’est à vous.
Sri Nisargadatta Maharaj

Tenez-moi à l’écart de la sagesse qui ne pleure pas, de la philosophie qui ne rit pas et de la grandeur qui ne s’incline pas devant les enfants.
Khalil Gibran

Il faut porter en soi un chaos pour mettre au monde une étoile qui danse.
Friedrich Nietzsche

La fleur ne rêve pas de l’abeille. Elle fleurit et l’abeille vient à elle.
Mark Nepo

Renoncer à la dualité, refuser paradis et enfer. Merlin disait qu’au-delà du jeu des contraires se trouve un royaume de pure lumière, de pur être, de pur amour. Toute cette affaire de bien et de mal ! Cesse de courir après ton ombre et oublie cela.
Deepak Chopra

La mort n’est rien : je suis seulement passé, dans la pièce à côté.
Je suis moi. Vous êtes vous.
Ce que j’étais pour vous, je le suis toujours.
Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné.
Parlez-moi comme vous l’avez toujours fait, n’employez pas un ton différent.
Ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi.
Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l’a toujours été, sans emphase d’aucune sorte, sans une trace d’ombre.
La vie signifie tout ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de vos pensées, simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.
Charles Péguy

Vous allez voir qu’un jour on va nous déclarer la paix et que nous ne serons pas prêt.
Tristan Bernard