J’ai beaucoup apprécié ce stage chacune des journées et la façon dont tu les as amenées

En fin d’année 2017 j’ai découvert Luminame et ai repéré trois conférences auxquelles je souhaitais assister sur l’année, tu en as fait partie. J’ai accroché sur ta jeunesse, le dynamisme qui se dégageait de toi et le message que tu as fait passer à travers la vidéo visionnée sur youtube.

Je suis arrivé au stage sans en avoir anticipé le contenu sans avoir assisté à la conférence bref dans l’inconnue.

J’ai beaucoup apprécié ce stage chacune des journées et la façon dont tu les as amenées.

La première journée ton ressenti face à chacune des personnes m’a beaucoup parlé je me suis reconnue en chacun des personnages présents durant ce stage dans chacune de tes descriptions il y avait quelque chose de moi.

La première journée m’a fait prendre conscience de la grosse différence qui existe entre ce que l’on croit être ce que l’on projette sur l’autre et ce que l’on est vraiment et la description que tu as fait de chacun je trouve met vraiment en évidence cette grosse distinction qui existe.

Pour ma part ce que tu as dit de moi a raisonné, je me suis retrouvée et j’ai « entendu » ce que tu as dit.

La 2e journée a été la plus intense puisque cette fois-ci à nous d’être l’objet du regard de l’autre et à nous de porter un regard franc et sincère sur l’autre en laissant de côté la peur du jugement et ça c’est très difficile puisque dans la vie de tous les jours nous n’y arrivons pas globalement.

J’ai beaucoup appris de la deuxième journée elle m’a fait prendre conscience d’un certain nombre de blocages que j’ai à dépasser et pour cela le regard de l’autre m’y a aidé, les regards bienveillants m’ont apaisée et les regards un peu plus dur on va dire mon secouée et j’en avais besoin.

J’ai compris en étant celle qui devait dire à l’autre ce que je voyais de lui ou d’elle, que finalement, je m’adresse à moi-même à travers l’autre, c’est vraiment le message de ce weekend, le fait que finalement tout ce que l’on dit à l’autre, tout ce qu’on lui reproche, tout ce que l’on aime chez l’autre c’est une partie de soi, que l’autre n’est qu’un miroir. Le travail c’est à nous de le faire, personne ne pourra le faire à notre place c’est vraiment ce que j’ai retiré de ce weekend.

Merci beaucoup Romain

Bonne continuation à toi et à bientôt peut-être