Un grand merci pour nous permettre de vivre cette expérience qui me donne comme un gout de reviens y

Un grand merci pour nous permettre de vivre cette expérience qui me donne comme un gout de reviens y.

Je me suis enfin retrouvé au plus profond de mon être pendant ces deux jours et comme si ça ne suffisait pas la vie m’a offert une dernière expérience pour le weekend, agressive cette fois d’un homme alcoolisé malheureux qui projetait ses sentiments d’injustices et son malheur sur moi dans le tram dimanche soir.

Pour une fois, j’ai refusé de jouer la victime comme dans le passé et lui ai fait ressentir ma détermination de ne pas me laisser déborder sur mon territoire par des mots respectueux mais ferme à son égard.

J’ai vue dans son regard cet enfant qu’il avait été, s’excusant d’avoir fait une connerie et s’asseoir me laissant tranquille.

Après coup, la panique, la peur et la jouissance m’ont envahi et je comprenais au fond de moi que je réglais mes comptes avec mes démons.

Avant j’entendais le concept de la scène de théâtre qui se présente à nous et tout est juste, là je l’ai vécu et compris avec un autre angle de vue, les situations sont vécues différemment .

Je t’avouerais, quand même, comme un gout amer de ne pas pouvoir retrouver cette espace de liberté en dehors des stages car je sais que je vais prendre gout à jouer à ce jeu-là.

Au plaisir Romain de ce revoir autour d’une bière, j’ai noté.